• Les places ne sont ni échangées ni remboursées.
  • Merci de votre compréhension

Biographies 2023 suite

Vendredi 15 septembre à 20h30

GUERIN (Puy-Gaudin) 17260 Gémozac

Duo piano / Contrebasse avec 

Jean-Baptiste Mathulin au piano et Julien Mathias à la contrebasse

 

Présentation de l'Alterduo : 

L'Alter Duo propose un magnifique voyage musical mettant en valeur le lyrisme et la virtuosité de la contrebasse. Pensé autour de pièces originales et de transcriptions, le programme alterne subtilement œuvres de grands compositeurs (Mozart, Schubert, Saint-Saëns, Massenet...) et pièces, moins connues, tirées du répertoire de la contrebasse (Dragonetti, Bottesini...).

C’est en 2002 que Julien et Jean-Baptiste se sont rencontrés au Conservatoire de Saint-Etienne avant de continuer leur parcours au CNSMD de Lyon.

Au fil des années et de leur histoire musicale, ils ont su tisser une amitié durable. C’est forts d’une envie de partager leur passion, qu’ils ont décidé de créer, en 2015, l’Alter-Duo.

Communiquant sur scène, leur complicité musicale, ils sillonnent les routes de France et d’Europe à la rencontre de nouveaux publics.

Ces deux personnalités attachantes, enrichies par leurs parcours atypiques et d’excellence font de l’Alter-Duo une formation unique, tant dans ses objectifs (faire découvrir les sonorités et le répertoire de la contrebasse) que lors de ses prestations (interactions avec le public, anecdotes musicologiques...)

Autonome techniquement, le duo est un des rares ensembles qui se déplace avec son propre piano à queue, créant l’étonnement et la curiosité lors de ses installations.

 

Julien Mathias / ContrebasseProfesseur au Conservatoire de Lyon.

Julien commence la contrebasse à 20 ans au conservatoire de Saint-Etienne, puis poursuit ses études au CNSMD de Lyon.

Musicien éclectique au parcours atypique, il participe à de nombreux projets allant des musiques actuelles à la musique classique. Julien se produit régulièrement en récital, notamment avec l’Alter Duo et l'ensemble Contrebassimo, mais également au sein d'orchestres tels que l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre National d’Auvergne, l’Orchestre de l’Opéra de Lyon, l’Orchestre de Saint-Etienne... qui l’ont amené à se produire sur de nombreuses scènes étrangères (Allemagne, Japon, Suisse, Belgique, Algérie, Pérou, Equateur, Argentine, Uruguay...).

Il est par ailleurs titulaire du Certificat d’Aptitude et d’un master d’interprétation.
Il est également Lauréat du concours international « Haut les Basses » 2006 de Paris.

 

Jean-Baptiste Mathulin / Piano Professeur au Conservatoire de Genève.

Après un parcours commencé en autodidacte à l’âge de 11ans, Jean-Baptiste entre dans la classe de Roland Meillier au conservatoire de Saint-Etienne tout en poursuivant parallèlement un cursus universitaire de master en musicologie.

Il suit ensuite les cours de Réna Sherechevskaya qui lui apprend la tradition russe du piano, avant d’intégrer les classes d'Hervé N'Kaoua et Thierry Rosbach au CNSMD de Lyon.

Dans son cursus, il a pu profiter des conseils de maîtres tels que Géry Moutier, Aldo Ciccolini, Pascal Amoyel, Michel Béroff, François-René Duchâble, Menahem Pressler, Jacques Rouvier et sa passion pour Chopin l'amène à travailler tout particulièrement avec Jean-Marc Luisada.

Jean-Baptiste est titulaire du Certificat d’Aptitude et d’un master d’interprétation.
Il est également Lauréat de plusieurs concours (1er prix Concours International de Montrond-les-Bains 2009, 1er prix du Concours International Chopin de Brest 2010, Lions Club 2007...).

 

Jeudi 28 septembre à 20h30

COURVOISIER SAS Distillerie Pinard "Lartiges" Jarnac

 

Présentation du QUATUOR à cordes ARMINGAUD

Le Quatuor Armingaud est né de la complicité de quatre musiciens dont l’ amitié a mûri de longues années avant que les circonstances ne leur permettent finalement de se réunir musicalement en formant un quatuor à cordes. L’ ensemble se nourrit de la diversité des parcours de chacun. Il forge son identité musicale en s ’ appuyant sur des années d’ expérience au sein d’ orchestres nationaux en Europe, en Asie et aux États-Unis, ou d’ ensembles de musique de chambre lauréats de nombreux concours internationaux. L’ enseignement reçu auprès des plus grands artistes de la discipline guide son approche esthétique. L’ ensemble a souhaité trouver un nom reflétant d’ une part son ancrage professionnel en Occitanie et Nouvelle Aquitaine, mais également la particularité instrumentale de ses membres : trois d’entre eux, violonistes de formation, se répartissent alternativement les rôles de violoniste ou d’ altiste dans le quatuor, au gré des œuvres et de leurs envies. Ainsi, Jules Armingaud, figure musicale de la musique de chambre au XIXème siècle, s ’ est imposé à leurs yeux comme un parrain idéal. Natif de Bayonne, remarqué et adopté par la scène musicale parisienne, Jules Armingaud fonde un quatuor portant son nom en 1855 au sein duquel Édouard Lalo, autre célèbre violoniste et grand ami personnel, tient la partie d’ alto avant de prendre celle de second violon quelques années plus tard. Ce premier quatuor Armingaud se distinguera de longues années durant comme un ensemble incontournable parmi les sociétés de musique de chambre d'alors, étant notamment choisi par Clara Schumann, pianiste de renom, pour l’ accompagner lors de ses tournées parisiennes. L’ engagement de ses membres en faveur du grand répertoire germanique (Mendelssohn, Beethoven) et leur implication dans la mise en valeur du répertoire français de l’époque ont été particulièrement remarquables. Ainsi, c ’ est emprunts d’humilité et de respect, qu'en hommage à ce brillant ensemble du XIXème siècle Fanny Spangaro, Jean-Louis Constant, Jean-Baptiste Jourdin et Tristan Liehr décident d’ adopter le nom de « Quatuor Armingaud »

 

BIOGRAPHIES

Tristan LIEHR : Nommé violon Premier Soliste à l'Orchestre National Bordeaux Aquitaine en 2015, après avoir été membre de l'Orchestre de l'Opéra National de Lyon durant deux saisons, Tristan Liehr s'est dès son plus jeune âge passionné pour l'orchestre.

ll intègre en effet en 2011 le prestigieux Gustav Mahler Jugendorchester fondé par Claudio Abbado, puis désireux d'approcher le répertoire contemporain, il rejoint en 2013 l'orchestre de l'Académie du Festival de Lucerne dirigée par Pierre Boulez.

Alors à peine âgé de 25 ans, son expérience est déjà très riche puisqu'il a eu l'opportunité de se produire dans de très nombreuses et prestigieuses grandes salles de concert à travers le monde (Concertgebouw à Amsterdam, Royal Albert Hall et Barbican Centre Hall à Londres, Opéra de Dresde, Théâtre des Champs Elysées à Paris, Grosses Festspielhaus de Salzbourg, KKL de Lucerne, Philharmonie de Madrid, Musikverein de Vienne, Megaron à Athènes, Suntory Hall à Tokyo, Shirakawa Hall de Nagoya, Symphony Hall d'Osaka, ...), sous la direction de célèbres chefs d'orchestre (Sir Colin Davis, William Christie, Daniele Gatti, Emmanuel Krivine, ...).

En parallèle de ses activités en orchestre, Tristan Liehr mène également une intense carrière de chambriste, et ses prestations lui valent d'être rapidement remarqué et salué par les critiques spécialisées :

"Virtuose et contrôlé, le jeu de Tristan Liehr interpelle pas sa "propreté", son assise et un flegme impressionant." - site Anaclase (2013)

Il fonde avec sa collègue Aurélienne Brauner et le pianiste Emmanuel Christien le Trio Gallien, trio avec piano au sein duquel il remporte plusieurs prix internationaux :

le troisième prix du Concours International "Franz Schubert und die Musik der Moderne" à Graz en Autriche en février 2018, le premier prix et le prix spécial du public au Concours International "Gaetano Zinetti" à Verone en Italie, ainsi que le prix spécial « Golden Medal » à la Vienna International Music Competition en février 2019.

Même si sa formation reste avant tout classique (cinq Premiers Prix à tout juste 15 ans au CRR de Saint-Maur, suivis d’un Master mention Très Bien au CNSM de Lyon dans la classe de Vladimir Nemtanu et Kazimierz Olechowski), Tristan Liehr, toujours curieux, s'ouvre volontiers à d'autres styles de musique.

Il enregistre en soliste ou en musique de chambre plusieurs musiques de films, accompagne des artistes de chanson française ou québécoise, donne des concerts de musique yiddish (notamment au Mémorial de la Shoah à Paris), et plus récemment encore s'est rendu à la Nouvelle Orléans (USA) pour participer à l'enregistrement, en quatuor à cordes, d'un CD de jazz avec de célèbres artistes tels qu’Evan Christopher, Herlin Riley, Aaron Diehl ou encore Nicholas Payto.

 

Jean-Baptiste JOURDIN : est violoniste à l’Orchestre National du Capitole à Toulouse.

Après avoir terminé ses études de violon, analyse, musique de chambre et harmonie au Conservatoire national de région de Nice, Jean-Baptiste Jourdin entre au Conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon dans la classe d'Annick Roussin et Laurence Ketels en 2005.

Son intérêt pour l'orchestre va l'amener à faire de nombreux stages en orchestres de jeunes tels que l’Orchestre des jeunes de la Méditerranée, l’Orchestre français des jeunes sous la direction de Jesús López Cobos et Jean-Claude Casadessus, le Jeune orchestre Atlantique (interprétation des répertoires classique et romantique sur instruments d'époque), puis le Gustav Mahler Jugendorchester (orchestre international de jeunes) sous la direction de Herbert Blomstedt. Au C.N.S.M.D. de Lyon, c'est dans la classe de Zoltan Toth et Reiko Kitahama (membres du quatuor Ravel) qu'il fonde le quatuor Palmer qui s'est notamment produit en 2008 au festival Musicades à Lyon.

Jean-Baptiste Jourdin a obtenu en 2010 son Master II de violon mention très bien à l'unanimité dans la classe de Marie Charvet et Nicolas Gourbeix.

Il a par ailleurs eu l'occasion de travailler avec des personnalités comme Patrice Fontanarosa, Elisabeth Balmas, Laurent Korcia... Jean-Baptiste intègre l'Orchestre National de Lyon en 2009, puis l’Orchestre National du Capitole de Toulouse en 2014. En 2021, il fonde avec Tristan Liehr le quatuor Armingaud dans lequel il est amené à jouer aussi bien le violon que l'alto.

 

Jean-Louis CONSTANTest professeur de violon au CRR de Bordeaux. Membre du Quatuor Varèse depuis ses premiers concerts jusqu’en 2015, il se produit sur de nombreuses scènes françaises et étrangères et remporte des prix dans la plupart des grands concours internationaux (Mozart, Reggio Emilia, Schubert…) 

Sa carrière de chambriste avec le Quatuor Varèse lui permet d’aborder un vaste répertoire et de recueillir l’enseignement de maîtres reconnus (Günter Pichler, Miguel da Silva, Rainer Schmitt, Ferenc Rados, Emil Kantor, Quatuor Danel). Il expérimente également au sein du Quatuor la pratique du théâtre musical (avec la Compagnie Sandrine Anglade) et du spectacle chorégraphique (avec la Compagnie Käfig et le Quatuor Debussy). La culture transversale de l’ensemble ancrée dans le grand répertoire du quatuor conduit les quatre musiciens à graver un disque Adès-Dutilleux-Ravel (NoMadMusic) dont la sortie est saluée par la critique (Gramophone, Le Monde, MusicWeb International, Resmusica, …)

Depuis 2015, Jean-Louis Constant collabore régulièrement avec différents ensembles de chambre (Le Quatuor Kaplan, Les Forces Majeures, Les Caprices de Marianne, Les solistes de Catalogne …) et participe à des concerts et des projets pédagogiques avec l’Ensemble Ars Nova. Il joue régulièrement au sein de L’Orchestre du Capitole de Toulouse et a également participé à des concerts avec l’Orchestre de Bordeaux-Aquitaine, l’Opéra de Lyon ainsi que l’Orchestre des Pays de Savoie.

C’est au CRR de Clermont Ferrand (H.Friberg) et à l’ENM d’Aulnay sous-Bois (J. Alvarez) que Jean-Louis Constant a appris le violon avant de se perfectionner au CNSMD de Lyon (C. Poiget, C. Bernard, M.Charvet et N. Gourbeix). Son cursus de violon, clôturé par un premier prix de violon à l’unanimité avec les félicitations du jury (2009), est complété par des études de pédagogie ; il obtient en 2012 le Certificat d’Aptitude de violon et de musique de chambre.

Il a enseigné temporairement dans divers établissements (CRR d’Avignon, CRR de Toulouse) avant d’être nommé professeur de violon au CRR de Bordeaux. Jean-Louis participe également à des stages de violon et de musique de chambre tels que ConCorda (Irlande, 2011), ou Les Musiciens et Herbe (France, depuis 2015).

 

Fanny SPANGARO :  commence le violoncelle à l’age de 5 ans. Elle étudie entre autre avec Frédéric Borsarello, Philippe Muller, Hélène Dautry et Ophélie Gaillard, avant d’être admise en 2007 dans la classe d’Hans-Jakob Eschenburg à la Hochschule für Musik «Hanns Eisler» de Berlin. Elle y obtient sa licence mention très bien. En parallèle de ses études, elle devient académiste à l’orchestre de la Radio de Berlin (RSB), sous la direction de Marek Janowski, puis au Konzerthaus de Berlin, sous la direction d’Ivan Fisher.
En 2013, forte de ces expériences orchestrales enrichissantes, Fanny gagne le concours d’admission dans l’orchestre du HPAC (Hyogo Performing Arts Center), au Japon. Un contrat d’une durée de 3 ans, où elle approfondit son apprentissage pour le métier d’orchestre.

À son terme, Fanny part aux États-Unis grâce à une bourse d’étude obtenue à la Rice University de Houston. Elle y étudie avec Brinton Smith, soliste du Houston Symphony Orchestra, et finalise son Master. Elle participe notamment au festival Tanglewood en 2017, joue avec le Boston Symphony Orchestra et est récipiendaire du Karl Zeise Memorial Cello Award.

Fanny est membre de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse depuis Mai 2019.