BIOGRAPHIES 2024 (suite)

MAISON HARDY :

21  septembre 2024 à 17h00 - Eglise du Sacré Coeur de Cognac - (63 rue de Bellefonds)

Orchestre symphonique Symphonia et Marie-Claudine Papadopoulos (violon):

Biographie de Marie-Claudine Papadopoulos :

« Une maturité époustouflante » - c’est par ces mots parus dans « The Strad » que la carrière de Marie-Claudine Papadopoulos est lancée à l’âge de 17 ans.

Née dans une famille multiculturelle, la violoniste franco-gréco-syrienne se produit depuis en soliste avec des orchestres comme l’Orchestre de la Radio de Munich, le Sinfonia Varsovia, l'Essen Philharmoniker, le Capella Istropolitana, le Göttinger Symphoniker le Deutsche Staatsphilharmonie Rheinland-Pfalz, le Kurpfälzisches Kammerorchester, l’Orchestre Philharmonique de Kosice, l'Orchestre Philharmonique de San Pedro Sula.

Parallèlement, elle se consacre à la musique de chambre, participant à des festivals renommés, notamment le « Festival France Musique », le « Festival de Salzbourg », le « Heidelberger Frühling », le « Murten Classics » (Suisse), le « Festival d’été d’Heraklion » (Crète), le « Festival jeunes talents » (Paris), le « Festival der Nationen » (Bad Wörishofen), le « Paxos Festival » (Grèce), l’ « Imnufest » (Honduras).

Lauréate du Kulturfonds de la ville de Salzbourg et soutenue par la fondation Meyer, Marie-Claudine reçoit en 2021 une bourse du Deutscher Musikrat dans le cadre de son programme Neustart Kultur,  pour relancer l'activité de concerts après la crise du Covid.

Marie-Claudine a étudié à la Musikhochschule de Karlsruhe dans la classe d’Ulf Hoelscher, et avec Roman Nodel dans la classe de soliste de la Musikhochschule de Mannheim, avant d'obtenir le Diplôme d'Artiste du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2017.

Lauréate de nombreux concours internationaux, notamment le DAAD-Preis, le concours Felix Mendelssohn-Bartholdy, l'Oldenburg Promenade ainsi que le concours Henri Marteau, elle remporte en 2012 le premier prix du concours international "Ton und Erklärung" du Kulturkreis der deutschen Wirtschaft à Munich, qui contribue à établir sa renommée en Allemagne.

Titulaire du CA de professeure de violon et passionnée par l'enseignement, elle crée en 2009 avec le violoncelliste Alexandre Vay l'Académie d'été de Musique de chambre de Trouville-sur-mer, dont elle est directrice artistique.

Elle a par ailleurs développé des relations spéciales avec le Honduras à travers son travail avec le chef d’orchestre Oscar Barahona, très engagé pour l’éducation et le rayonnement de la musique dans son pays.

Elle se produit également en Asie (Japon, Corée, Philippines…) notamment avec son trio Klassik 3, tourné vers la création, l’improvisation ainsi que la réhabilitation de répertoires oubliés. Elle a enregistré trois CD avec son frère Dimitri Papadopoulos, dont deux consacrés aux rares sonates de J. Haydn. En 2020 est paru en outre un CD produit par la Brahms-Gesellschaft de Baden-Baden avec la pianiste Milana Chernyavska.

On peut régulièrement l'entendre sur les ondes des radios SWR, SWR 2, BR-Klassik, France Musique, France 3 et d' ICI TV.

Elle joue un magnifique violon Niccolò Amati de 1645, gracieusement mis à sa disposition par une mécène privée

 

Présentation de l'orchestre symphonique Symphonia :

Depuis 1936, l'orchestre symphonique Symphonia résonne dans la cité médiévale de Pons. Point de rencontre de nombreux musiciens talentueux de la région, Symphonia doit sa pérennité à son éclectisme et à la richesse de sa palette musicale.

Il est ouvert à tout musicien souhaitant partager sa passion de la musique symphonique.

​Depuis le mois de janvier 2020, Pierre Chataigner prend la suite de Raphaël Alberghi à la direction de l'orchestre.

Professeur de Hautbois, il enseigne  au conservatoire de Rochefort ainsi qu’à l'École des Arts de la Haute­-Saintonge. Musicien reconnu (chambriste, musicien d'orchestre et également soliste), il souhaite emmener l'orchestre dans la continuité des précédents chefs de Symphonia, vers des horizons variés entre grandes oeuvres du répertoire symphonique et pièces plus méconnues.

​L'orchestre se produit régulièrement avec un effectif de quarante musiciens en formation symphonique. Quand le répertoire l'exige, la formation peut être réduite.

​Il n'est également pas rare que l'orchestre accueille, ou vienne échanger avec d'autres ensembles, chœurs, ou encore accueillir des solistes. Ceci permet d'interpréter des œuvres plus adaptées et plus originales !

MAISON COURVOISIER:

JEUDI 26  septembre 2024 à 17h00 - distillerie Pinard - Lartiges - 16200 Jarnac

On l'appelait Callas

Avec Aurélie Jarjaye (soprano) et Etienne Kippelen (piano, narration)

Biographies

Aurélie Jarjaye commence la musique dès son plus jeune âge par l’apprentissage du piano au Conservatoire d’Avignon puis à celui de Lyon dont elle sort diplômée en 2009.

En parallèle, elle commence le chant et entre à la Maîtrise de Notre-Dame de Paris dirigée par Lionel Saw.

A la Haute Ecole de Musique de Lausanne, elle obtient un Master de Concert en 2015 ainsi que le prix Fritz Bach pour l’excellence de son parcours.

Durant ses études, elle a été lauréate de la Fondation Colette Mosetti, et reçoit la Bourse du Cercle Romand Richard Wagner.

Elle fait ses débuts à l’opéra dans le rôle de Mme Phidias dans Phi-Phi de Christiné dans une tournée suisse, à l’Opéra de Lausanne et l’Opéra de Vichy.

Elle est lauréate du Deuxième Grand Prix Opéra et du prix spécial Massenet au Concours International Enesco à Paris.

Passionnée par le récital, la musique de chambre et l’oratorio qui tiennent une place importante dans sa vie musicale, Aurélie Jarjaye se produit régulièrement en Autriche, Suisse, Allemagne et en France.

Elle a enregistré le rôle-titre de la Veuve Joyeuse avec l’Orchestre National d’Ile-de France avec la compagnie Blanca Li. Elle a récemment reçu des éloges de la part des critiques pour son rôle de Marei dans la nouvelle création et la première en France de “Görge le rêveur” de Zemlinsky à l’Opéra National de Nancy et l’Opéra de Dijon sous la direction de Marta Gardolinska. Elle est sur scène dans le spectacle « Elle, lui, les autres » sur la musique de Barbara au théâtre Comédie-Nation à Paris, sa création piano, voix et théâtre avec le pianiste Mathieu Picard.

 

Etienne Kippelen, pianiste et narrateur

Après des études de piano aux Conservatoires d'Aix-en-Provence et de Marseille, Etienne Kippelen (né en 1984) poursuit son cursus au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient trois prix en analyse, esthétique, et harmonie.

Auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la musique contemporaine, il se passionne pour la transmission, devenant maître de conférences à l'Université d'Aix-Marseille et professeur de culture musicale et de composition au Conservatoire d'Aix-en-Provence.

Assistant musical des émissions télévisées et des spectacles de Jean-François Zygel en 2011, Etienne met à son tour ses talents de narrateur au service du public, afin d’offrir aux mélomanes une nouvelle façon de vivre la musique.

Les spectacles musicaux qu'il crée rencontrent un succès croissant à travers la France.

Compositeur d’une quarantaine d'œuvres pour diverses formations vocales et instrumentales, il étudie avec Régis Campo, Michel Merlet, puis avec Philippe Hurel au CNSMD de Lyon.

Primée aux Concours internationaux Dutilleux et Jolivet, sa musique est régulièrement créée dans divers festivals : Eurochestries en Charente-Maritime, Festival du Haut-Bugey dans l'Ain, Festival d'été de Lourmarin, Printemps Musical de Vaucluse, Festival Radio France à Montpellier, Court-Circuit, etc.