• Les places ne sont ni échangées ni remboursées.
  • Merci de votre compréhension

Biographies 2022 suite

 

Ensemble MAESTRIO

(concert COURVOISIER  08.09.2022 à 20h30 distillerie Pinard Lartiges Jarnac)

« De la musique virtuose, énergique, spectaculaire et sensible. C’est Paco de Lucía et D. Reinhardt qui viennent tutoyer Mozart ».  Telegraph India

Avec : 

Pierre Bernon d’Ambrosio : guitare classique; Pierre Louyriac : guitare flamenca ; 

Symon Savignoni : guitare jazz et guitariste manouche ; Karine Mellado-Cristi : danseuse.

Olivier Salazar : bassiste et contrebassiste.

C’est en 2015 que se forme « Le Maestrio ». Il naît de la rencontre de trois guitaristes Montpelliérains. A ce trio s'ajoute un contrebassiste et une danseuse flamenca. Cet ensemble inédit allie avec virtuosité, sensibilité et une réelle énergie, la musique classique, flamenca et jazz manouche.

Le répertoire est riche de compositions mais aussi de reprises de morceaux typiques d'un des trois styles, revus par le prisme des deux autres : c'est Django Reinhardt et Paco de Lucia qui viennent tutoyer Mozart ! 

En pleine ascension, ce trio d’exception a su conquérir d’année en année un public toujours plus nombreux et enthousiaste. Le Maestrio a déjà à son actif une tournée en Inde invité par la Calcutta Guitar Society aux côtés notamment de Pavel Steidl, une tournée aux USA avec une double représentation au Midwest Gipsy Festival à Madison (Wisconsin), des concerts dans de grands festivals comme « C'est pas Classique » et « Jazz Off Métropole » à Nice et le prestigieux festival manouche à Mazères aux côtés de Stochelo Rosenberg et Steeve Laffont, et le Festival Interval d’Automne aux côtés de Jean Félix Lalanne. 

De leur côté, chacun des musiciens a une carrière solo ou en sideman qui les a notamment menés à jouer avec les musiciens d'Aretha Franklin, Cesaria Evora, Sylvain Luc, Jose Antonio Rodriguez, Emilio Maya, Manolo Sanlucar...

Ce qu’en disent les critiques musicales :

 « La première impression qui se dégage en les écoutant, est que les trois guitares ont chacune leur rôle. Aucune ne fait de l’ombre à l’autre. La première se charge de la mélodie ; la seconde de la rythmique ; la troisième de l’accompagnement ; et cela, de façon harmonieuse. Ils sont trois, mais à la fois ne forment qu’ UN.  Leur répertoire est très varié : des reprises allant d’une symphonie de Mozart à un tango d’Astor Piazzolla, en passant par des titres de Django ;  mais aussi bien sûr, des compositions personnelles, comme « la Rumba de Detroit ».

D’un morceau à l’autre, donc, presque tous les genres musicaux sont abordés. Cela est également valable au sein d’un même titre : le Libertango est un tango, certes, mais l’on y trouve aussi des sonorités manouches. La même chose se produit pour la symphonie numéro 25 de Mozart : on reconnaît la mélodie, mais à la fois on n’est sûr de rien car les frontières entre les genres s’effacent. Les musiciens ne s’enferment pas dans un registre mais vont et viennent entre les différents styles qui s’enrichissent mutuellement. Je ne terminerai pas cette chronique sans évoquer le titre « Il était une fois au Mas » : sur les mélodies des trois guitares, Symon Savignoni a ajouté son sifflement. Ce mélange magique qui évoque les plus belles mélodies d’Ennio Morricone, a donné des frissons à ceux qui étaient présents et achevé de convaincre un public déjà conquis ». Chronique du 15.05.2021 par Claire Cholier.

 

Quatuor FORTECELLO : avec Anna Mikulska (violoncelle), Philippe Argenty (violon), Sebastian et Marie (danseurs). Thématique : "Classic meets Tango".

Pour l'occasion de cette soirée, le duo Fortecello deviendra un quatuor avec la violoncelliste Anna Mikulska-Argenty, le pianiste Philippe Argenty, Sébastian et Marie.... (danseurs de tango professionnels).

Le duo puise depuis ses débuts dans le répertoire allant du XIXème siècle à nos jours, afin d'y extraire les pépites de la musique classique inspirées de la sonorité des folklores du monde entier. 

Depuis la nuit des temps la musique invite à la danse et les folklores musicaux s'affirment le plus souvent dans et avec  la danse comme étant un mode d'expression supplémentaire. 

Le tango Argentin, avec son rythme sensuel, mélancolique, son côté  glamour, sophistiqué et charnel est rapidement devenu une obsession pour ces deux musiciens.

Ils ont cherché à la mettre à nu et ont ainsi découvert combien le tango Argentin reste ancré dans la musique classique par ses racines à la fois Européennes et Afro-Américaines.

La rencontre et l'amitié avec leurs alter-égos dans la danse : Sébastian et Marie réunis par le  tango, a inspiré ce projet  mêlant le répertoire classique avec le tango Argentin.

Osez imaginer un spectacle où tous les goûts sont permis, où la Polonaise de Frédéric Chopin se danse corps à corps et où les "12 coups de minuit de la dans macabre " de Camille Saint- Saëns  résonnent dans les rues du Buenos Aires.

Présentation des 2 danseurs de tango:  Sebastian Ovejero & Marie Quilly

La compagnie Trespugliese est composée des danseurs de tango argentin Sebastian Ovejero, originaire du nord-ouest de l'Argentine, et Marie Quilly, qui a grandi en Bretagne.

Après une dizaine d'années passée en Espagne, Sebastian et Marie décident de s'installer en France tout en continuant leurs tournées avec diverses formations musicales en Espagne et en France, mais également au Portugal, en Russie, en Israël ou encore en Argentine.

Ils ont entre autres partagé la scène avec le guitariste Lakmal Peiris à Madrid ou encore avec le Proyecto Tamgú durant le Festival international de tango de Grenade (Espagne). Ils ont accompagné La Porteña Tango Trío à de nombreuses reprises lors de tournées internationales.

Actuellement, ils se font remarquer sur les scènes françaises comme danseurs du « Non-Stop Tango Trío » et du groupe de tango alternatif « Galeon Tango » et travaillent en partenariat avec le Théâtre équestre de Bretagne.

​Ils proposent également différents spectacles de danse adaptés à tout type de public, espace et logistique, et offrent régulièrement des workshops et stages aux différentes structures et festivals de tango de France et d'ailleurs.

Programme:

  • SVP- Astor Piazzolla
  • El aeroplano- Pedro Datta
  • Taquito Militar - Mariano Morès
  • Vérano Porteno-  Astor Piazolla.
  • Tryptique El Engel" - Astor Piazzolla "Milonga del Engel"; "Muerte del Engel ";  "Resurreccion del Engel".
  • Nocturne opus 9 n°2 Frédéric Chopin.
  • Oblivion - Astor Piazzolla.
  • Pedacito del Cielo-Enrique Francini.
  • Danse Macabre- Camille Saint Saëns.
  • Yumba- Osvaldo Pugliese.

 

CONCERT DE CLÔTURE :

Duo NOMAD  : avec Marie-Claudine et Dimitri PAPADOPOULOS (CONCERT HINE)

Thème : "The royan warrant ou l'excellence du cognac et de la musique": Histoire de la Maison Hine contée musicalement.

"Les attaques, les audaces, les inflexions, les nuances, la vigueur rythmique, le cantabile, le lyrisme, tout est mis en commun, en accord parfait. Standing Ovation" (Aurore Busser, Nice-Matin)

VOIR LA BIOGRAPHIE DE MARIE-CLAUDINE SUR LA PAGE PRECEDENTE - MERCI

Né en 1985 à Princeton (USA), Dimitri Papadopoulos commence ses études de piano en France à l’âge de 7 ans. Il est diplômé du CNSMD de Lyon (1er prix mention très bien à l'unanimité et avec les félicitations du jury, classe de Edson Elias) et de la Folkwang-Universität der Kunste d'Essen (Master of Professionnal Performance, classe de Arnulf von Arnim).
Vainqueur de nombreux concours internationaux en France (1ers prix à l'unanimité aux concours de Vulaines-sur-Seine, Saint-Nom-la-Bretèche, Lagny-sur-Marne,…), il a su également s’imposer à l’étranger (5e prix à Senigallia, 2e prix à l’Incontro Internazionale Giovanni Pianisti Roma, 2e prix à l’Incontro Internazionale Giovanni Pianisti Figline Valdarno, 1st Steinway-Förderpreis Düsseldorf 2010, 3e prix au concours Max Reger 2011 à Karlsruhe).
En 2002 il a reçu à Karlsruhe le prix du forum Européen des Cultures, prix qui récompense un jeune artiste étudiant en Europe.
Régulièrement invité à suivre des master classes (notamment à l’Académie musicale de Villecroze dont il a été boursier), Dimitri Papadopoulos a pu bénéficier de conseils de grands maîtres tels Dominique Merlet, Alicia de Larrocha, Charles Rosen, Sergei Maltzev, Stéphane Blet, Krystian Zimerman.
Récemment, il a reçu le soutien de la Société Générale à travers la fondation Mécénat Musical Société Générale, ainsi que le soutien de la DAAD (Deutscher Akademischer Austausch Dienst).
Il se produit régulièrement en récital, en musique de chambre, ainsi qu’en soliste avec orchestre, dans de nombreux pays (France, Allemagne, Suisse, Danemark, Italie, Grèce, Thaïlande) et au sein de prestigieux festivals tels  le Klavierfestival Ruhr, le festival de musique de Strasbourg, le festival jeunes talents à Paris, le festival de musique contemporaine Musica (Strasbourg), le festival de musique de Menton, Salle Poirel (Nancy), l'Auditorium de Lyon, le festival de l'Epau, le festival international de piano Musique à la cour à Solliès-Pont,  le festival Pontino de Latina (Italie), le festival de musique d’Héraklion (Crète), Young Talents Athens, le festival d’été d’Anversa (Italie), le Chamber Music Festival of Thy (Danemark), Murten Classics (Suisse), ...
Membre fondateur de l'association Musique et Patrimoine Vivants (MuPaVi),il est directeur artistique d'un "week-end de musique de chambre" à Saint-Jean de Côle (Dordogne).

Dimitri Papadopoulos a récemment été l'invité des ondes de France musique, dans les émissions de Gaëlle le Gallic (générations jeunes talents) et de Frédéric Lodéon (Plaisirs d'amour). Il s'est également produit sur les ondes Allemandes (SWR).
Il a enregistré deux disques en duo avec sa soeur Marie-Claudine: Un disque Schubert, Ravel, Dinescu, Gerschwin enregistré par le Bayerischer Rundfunk  (Oehms Classics), et l'intégrale des sonates de Haydn pour piano et violon (les belles écouteuses).
Un troisième disque de l'intégrale des sonates de Beethoven pour violoncelle et piano, avec le violoncelliste Alexandre Vay  a été financé et produit par le CNSMD de Lyon.
A côté de la musique, il est très intéressé par les sciences, et avant de se consacrer entièrement et définitivement au piano, il a suivi les classes préparatoires aux grandes écoles (Math sup./ Math spé.), et est titulaire d'une licence de mathématiques.
Passionné par la transmission de son art, Dimitri Papadopoulos est titulaire du Certificat d'Aptitude de piano et d'un master de pédagogie. Il est professeur au Conservatoire de Musique de Genève.

Programme : 

  • Edward Elgar (1857-1934): Chanson du matin
  • Franz Liszt (1811-1886) : La Marseillaise
  • Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791): "Les noces de Figaro"
  • Richard Wagner (1813-1883) : La mort D'Yseult
  • Georges Gerschwin (1898-1937) : Extraits de Porgy and Bess
  • Ramin Djawadi : "Ours is the Fury" tiré de Games of Thrones.
  • entr'acte
  • Richard Strauss (1864-1949): Sonate opus 18
  • Frans Kreisler (1875-1962) : Caprice Antique.
  • Nicolo Paganini "1782-1840) : Variations sur le God save the King